Logo du Trophée Jules Verne

La médiathèque toutes nos ressources en un clic

Convoyage retour
#visualstories
Arrivée Route du Rhum
#visualstories
Départ Route du Rhum
#visualstories
J-1 Départ
#visualstories
Passage des écluses
#visualstories
Briefing météo
#visualstories
Village Route du Rhum
#visualstories
Photos des skippers
#visualstories
Arrivée Saint-Malo
#visualstories
Catégories
Toutes
Route du Rhum Destination Guadeloupe - 2022
Filtrer par jour
Tous les jours
jeudi 17 novembre 2022
mercredi 16 novembre 2022
mardi 15 novembre 2022
lundi 14 novembre 2022
dimanche 13 novembre 2022
samedi 12 novembre 2022
vendredi 11 novembre 2022
jeudi 10 novembre 2022
mercredi 9 novembre 2022
samedi 5 novembre 2022
jeudi 6 octobre 2022
Icone vidéo Sodebo
#vieabord

Thomas Coville à l'arrivée de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe !

Le 16 novembre 2022 à 20:52:25, heure métropolitaine, Thomas Coville a franchi la ligne d’arrivée de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe. « J’ai envie de me retrouver avec toute l’équipe qu’il y a autour de moi là. J’ai envie qu’ils soient autour de moi, j’ai envie de partager ça », Thomas Coville à bord de Sodebo Ultim 3 à son passage de la ligne d’arrivée. 🏁 Arrivée : Le 16/11/2022 à 15:52:25 (à Pointe-à-Pitre) ⏱️ 7j 6h 37mn 25sec 📍Écart au 1er : 0j 10h 50mn 🚀Vitesse moyenne : 20.28 noeuds 🌊 Distance parcourue : 4 439.24 milles nautiques 🎥 Martin Keruzoré / Sodebo Voile Jimmy Horel - NEFSEA
Thomas Coville à l'arrivée de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe !
#vieabord

[SON DU BORD - J7] 🎙

⛵️ 𝗝𝗼𝘂𝗿 𝟳 𝗮̀ 𝗯𝗼𝗿𝗱 𝗱𝗲 𝗦𝗼𝗱𝗲𝗯𝗼 𝗨𝗹𝘁𝗶𝗺 𝟯 🏁 « Bonsoir ! J’ai l’impression de dire bonsoir comme Michel Serres 😄 On arrive dans quelques heures en Guadeloupe, à la Tête à l’Anglais. C’est vraiment l’extrémité Nord-Est de l’île. On imagine les bagarres contre ledit Anglais et sa détestation. Là c’est notre bagarre. C’est une bagarre entre Charles, François et moi pour l’arrivée de cette Route du Rhum - Destination Guadeloupe 2022. Ça va se jouer avec tous les aléas que donne cette arrivée d’île, de nuit. Avec tous les dangers qu’il y a à l’arrivée sur cette île 👀 On a l’impression d’avoir fait évidemment le plus gros du travail. Et pour autant autour de cette île il se passe toujours quelque chose. Donc le suspense est à son comble. Je pense que l’on a beaucoup donné, les organismes sont bien usés. J’ai vraiment la patate, j’ai les watts encore. Je suis porté par toute cette course qui a été vraiment magnifique. 🫡 J’ai adoré le parcours, j’ai adoré les conditions météos que nous avons eu, l’engagement physique qu’il a fallu mettre, ces nombreux virements de bord au départ, la bagarre avec Armel. Et puis après d’aller chercher cette tempête aux Açores et enfin la descente dans les alizés. Ça a vraiment été pour moi une Route du Rhum - Destination Guadeloupe assez merveilleuse. 👌Le bateau est en super état, je n’ai rien abimé. Ça c’est une grosse satisfaction pour moi parce que j’ai l’impression que l’on m’a confié quelque chose et je le ramène en bon état. C’est ce qui m’a permis d’aller vite jusqu’au bout et ça, nous Sodebo, notre marque de fabrique, c’est la fiabilité. 💥Ça va se dénouer dans quelques heures autour de l’île de la Guadeloupe. Et je vous donne rendez-vous à l’arrivée ! 🏁 🎙 Thomas Coville à bord de Sodebo Ultim 3 ⛵️ 🛰️ Fred Morin / Sodebo Voile #RDR2022 #SodeboVoile #EmotionsUltim #SodeboUltim3
[SON DU BORD - J7] 🎙
#vieabord

[Vidéo du bord - J7] 🎥

Thomas à bord de Sodebo Ultim 3 ⛵️ « On approche d’un gros nuage. Ce n’est pas qu’un long fleuve tranquille les Alizés. Il y a plein d’embûches, et ça s’en est une que l’on va devoir gérer » #RDR2022 #SodeboVoile #EmotionsUltim #SodeboUltim3
[Vidéo du bord - J7] 🎥
#vieabord

[SON DU BORD - J6] 🎙

Ce matin, Thomas Coville revient sur ses dernières heures dans l’alizé, et se projette sur l’arrivée en Guadeloupe. C'est la dernière ligne droite avant l'atterrissage sur le nord de l'île Papillon. Le skipper breton navigue actuellement entre 30 et 36 noeuds, ça va vite et il faut bien préserver l'homme et le bateau.. Immersion à bord de Sodebo Ultim 3 ! 🗣 : « Ça y est, on est enfin arrivé dans ces fameuses alizés. Les alizés pour nous ont une importance capitale parce que c’est rien de moins que la climatisation de tout notre hémisphère. Cette partie du parcours, elle est importante, parce qu’elle va déterminer l’angle à laquelle on va arriver et l'état de fraîcheur dans lequel on sera en arrivant sur la Guadeloupe. Il y a quelques heures entre nous, même si Charles a pris une bonne option en étant très en avance. Après, une fois arrivé à la tête à l’anglais, le tour de l’île est vraiment très scabreux, dans le sens où il h’y a pas du tout de vent. Tu peux rester arrêter pendant des heures, et il y a finalement quelques heures qui nous séparent, tout les trois. C’est une période ou il va falloir être très vigilant sur l’instant car c’est piégeux comme endroit. On peut être grisé par la vitesse et se faire couper les ailes. Èt à la fois, c’est la période où il faut anticiper le plus sur ce final, qui est souvent plein de dramaturgie. Il y a des moments où on vol, et d'autres où c’est moins volant. Mais quand vous êtes en mode vraiment volant, comme je suis en ce moment, au dessus de l’eau entre 30 et 36 noeuds, sous Gennaker, grand voile haute, c’est absolument extraordinaire. La, j’ai une émotion et une sensation qui est vraiment celle pour laquelle ce genre de bateau Sodebo est fait, et ce qu’on a rêvé depuis des années et des années. Quand le bateau se cabre et commence a accéléré, je sens tout le bateau vibré, c’est vraiment une sensation incroyable, c’est très très fort. J’ai du mal à le décrire tellement il y a une émotion dans l’accélération et dans la sensation de puissance qui se dégage, de rebondir grâce au foil, au dessus de l’eau. C’est assez fantastique. 🎙 𝗧𝗵𝗼𝗺𝗮𝘀 𝗖𝗼𝘃𝗶𝗹𝗹𝗲 𝗮̀ 𝗯𝗼𝗿𝗱 𝗱𝗲 𝗦𝗼𝗱𝗲𝗯𝗼 𝗨𝗹𝘁𝗶𝗺 𝟯
[SON DU BORD - J6] 🎙
#vieabord

[Vidéo du bord - J6] 🎥

« La dernière ligne droite » ! L’expression n’a jamais aussi bien portée son nom. Thomas effectue un long bord au portant dans l’alizé, en direction du nord de Basse-Terre en Guadeloupe pour y laisser la Tête à l’Anglais sur bâbord. Mais après cette ligne droite donc, le skipper de Sodebo Ultim 3 aura fort à faire avec la « devente » de l’île puisqu’il devra filer plein sud, sans doute en tirant des bords, pour enrouler Basse Terre et revenir dans l’Est. A tribord, il laissera les paisibles îles Saintes et Marie Galante pour remonter au nord vers la ligne installée en face de Pointe-à-Pitre. En attendant d’en arriver là, probablement mercredi, revivez la dernière vacation de Thomas à bord de son Ultim. Un régal ! « Voilà, on est dans les alizés. Enfin, si je puis dire ! On a pas mal oeuvré, tous, pour arriver jusque-là. Après du près, le golfe de Gascogne, traverser ce front au large… ça sera mémorable pour moi ça, les Açores ! Puis enfin tricoter le long de l’anticyclone pour essayer de trouver une petite voie pour essayer d’attraper l’alizé. Et là, il fallait être capable de voler dans du tout petit temps. Nous avons été moins bon sur ce coup là. Mais jusqu’à la Tête à l’Anglais et jusqu’au tour de l’île, il reste encore plein de choses. Là, c’est une course de vitesse pendant 24 heures, dans ce fameux alizé. Allez, bonne soirée, ciao. Et c’est quand même bonard là ! » 🎙 𝗧𝗵𝗼𝗺𝗮𝘀 𝗖𝗼𝘃𝗶𝗹𝗹𝗲 𝗮̀ 𝗯𝗼𝗿𝗱 𝗱𝗲 𝗦𝗼𝗱𝗲𝗯𝗼 𝗨𝗹𝘁𝗶𝗺 𝟯
[Vidéo du bord - J6] 🎥
#vieabord

[Son du bord - J5] 🎙

𝗝𝗼𝘂𝗿 𝟱 𝗮̀ 𝗯𝗼𝗿𝗱 𝗱𝗲 𝗦𝗼𝗱𝗲𝗯𝗼 𝗨𝗹𝘁𝗶𝗺 𝟯 🌊⛵️ Cette nuit, Thomas Coville nous a envoyé son carnet de bord et revient pour vous sur ses 24 dernières heures. Après 5 jours de course à bord de Sodebo Ultim 3, et actuellement en 3ème position, il se trouve actuellement dans les alizés. 🌅 Ce soir, c’est déjà les tropiques, un ciel rouge, rasant, une couleur de ciel vraiment très différente. On est en train de faire la jonction entre système dépressionnaire nord atlantique et les alizés. C’est plus du pilotage, c’est plus de la stratégie. 💪 Charles s’est re-distancé. Nous, on est revenu un peu sur François. Ce n’est pas fini, ça joue, ça s’accroche des trois côtés, et c’est vraiment génial. J’ai une chance incroyable, je suis très heureux de me bagarrer, d’être là et d’avoir un bateau en parfait état. Moi, je suis plutôt en super forme aussi. Après cette course de vitesse, c’est une course de fiabilité. C’est vraiment sur la durée que ça va se jouer. » 🎙 𝗧𝗵𝗼𝗺𝗮𝘀 𝗖𝗼𝘃𝗶𝗹𝗹𝗲 𝗮̀ 𝗯𝗼𝗿𝗱 𝗱𝗲 𝗦𝗼𝗱𝗲𝗯𝗼 𝗨𝗹𝘁𝗶𝗺 𝟯 🛰️ Fred Morin / Sodebo Voile
[Son du bord - J5] 🎙
#vieabord

[Son du bord - J4] 🎙

𝗝𝗼𝘂𝗿 𝟰 𝗮̀ 𝗯𝗼𝗿𝗱 𝗱𝗲 𝗦𝗼𝗱𝗲𝗯𝗼 𝗨𝗹𝘁𝗶𝗺 𝟯 🌊⛵️ Et ouais, je viens de me faire flasher à 44 noeuds, que fait la police ? Sacré journée aujourd’hui. Nous sommes donc allés chercher cette grosse tempête et on a passé le front dans le nord. C’était vraiment la limite de l’exercice pour ce genre de bateau en solitaire. Grosse mer, des vents forts, avec plus de 40 noeuds en rafales, au moment du passage du front. Virement de bord dans de la mer, et après revenir petit à petit sur une route qui nous a amené vers les Açores. Les Açores, c’est un des paradis sur terre, cet archipel au large du Portugal, c’est vraiment un endroit merveilleux que j’adore. Et donc on est passé juste à côté des îles San Miguel. Très haute sur l’eau, une silhouette incroyable. J'ai rêvé de ces marins, qui s’arrêtaient à l’aller comme au retour pour faire le plein d’eau et de vivres. Je m’y suis arrêté aussi deux trois fois. Et là, on ne s’arrêtera pas avec Sodebo, on est même passé très vite puisqu’on est passé à plus de 40 noeuds le long de San Miguel, avec de la mer beaucoup plus plate. Et la, on a retrouvé nos copains de jeu, François et Charles qui ont fait une route très différente, qui sont toujours devant mais ce n’est pas si loin. Et ça, c’était plutôt sympa, fin de journée, c’était vraiment très agréable.» 🎙 𝗧𝗵𝗼𝗺𝗮𝘀 𝗖𝗼𝘃𝗶𝗹𝗹𝗲 𝗮̀ 𝗯𝗼𝗿𝗱 𝗱𝗲 𝗦𝗼𝗱𝗲𝗯𝗼 𝗨𝗹𝘁𝗶𝗺 𝟯
[Son du bord - J4] 🎙
#vieabord

[Son du bord - J3] 🎙

𝗝𝗼𝘂𝗿 𝟯 𝗮̀ 𝗯𝗼𝗿𝗱 𝗱𝗲 𝗦𝗼𝗱𝗲𝗯𝗼 𝗨𝗹𝘁𝗶𝗺 𝟯 🌊⛵️ Bord engagé dans de la mer et de la houle, passage de front, stratégie de quête d’une autre tempête qui arrive, dépense d’énergie phénoménale pour s’extraire de la zone sans vent, retrouver le rythme « boire/manger » et trouver du repos en siège de veille puis allongé brièvement dans l’accalmie; livraison d’émotions et d’informations de Thomas comme il les vit à bord de Sodebo Ultim 3. Bon réveil à tous, 🫡 🎙 𝗧𝗵𝗼𝗺𝗮𝘀 𝗖𝗼𝘃𝗶𝗹𝗹𝗲 𝗮̀ 𝗯𝗼𝗿𝗱 𝗱𝗲 𝗦𝗼𝗱𝗲𝗯𝗼 𝗨𝗹𝘁𝗶𝗺 𝟯 🛰️ Fred Morin / Sodebo Voile
[Son du bord - J3] 🎙
#vieabord

[Son du bord - J2] 🎙

𝗝𝗼𝘂𝗿 𝟮 𝗮̀ 𝗯𝗼𝗿𝗱 𝗱𝗲 𝗦𝗼𝗱𝗲𝗯𝗼 𝗨𝗹𝘁𝗶𝗺 𝟯 🌊⛵️ 🗣 « On a l’impression d’être parti depuis déjà très longtemps alors que ça fait un peu plus de 24h, mais il s’est passé tellement de choses. Ce début de course a été plutôt engagé avec beaucoup de manœuvres et de virements de bord. J’attends avec impatience les conditions de portant pour être sans doute un petit peu plus à l’aise. Malheureusement, j’ai appris que Armel Le Cléach avait cassé l’un des appendices de son bateau. C’est un garçon que j'aime beaucoup, qui est très direct, très carré, très honnête et ça c’est des qualités pour un adversaire qui sont pour moi indispensables, mais qui sont très rares. Donc ce soir, j’ai une pensée pour lui et pour toute son équipe. » 🎙 𝗧𝗵𝗼𝗺𝗮𝘀 𝗖𝗼𝘃𝗶𝗹𝗹𝗲 𝗮̀ 𝗯𝗼𝗿𝗱 𝗱𝗲 𝗦𝗼𝗱𝗲𝗯𝗼 𝗨𝗹𝘁𝗶𝗺 𝟯 🛰️ Fred Morin / Sodebo Voile
[Son du bord - J2] 🎙
#vieabord

[Vidéo du bord - J2] 🎥

Fin de journée sous une lumière rasante pour Thomas Coville qui en profite pour partager ce moment. Un 2ème jour de course intense à bord de Sodebo Ultim 3 ⛵️ C’est un début de course engagé, marqué par beaucoup de manœuvres et de virements de bord, le skipper breton poursuit actuellement sa descente vers les côtes galiciennes 🌊
[Vidéo du bord - J2] 🎥

Abonnez-vous à la newsletter